Barclays adoube le Bitcoin

Barclays, la septième plus grosse banque du monde, va commencer à accepter le Bitcoin comme moyen de paiement d’ici à la fin de l’année. Sauf chamboulement de dernière minute et dans l’hypothèse improbable ou une autre banque se précipite pour accepter le Bitcoin, Barclays est en passe de devenir la première grande banque au Royaume-Uni, aux États-Unis, et en Europe à accepter le Bitcoin. Au moment de la publication, le Bitcoin (BTC) a une valorisation d’environ 228USD ou 202 € (retrouvez notre article sur le bitcoin et son cours).

Selon un rapport publié dans le Sunday Times, Barclays a actuellement 75 employés et deux de ses laboratoires de recherche à Londres travaillent à l’intégration du Bitcoin. Comme la plupart des entreprises et organisations qui décident d’accepter le Bitcoin, Barclays ne traitera pas directement les transactions de crypto-monnaie, la banque devrait passer par un intermédiaire dont le nom n’a pas encore été divulgué. Un des candidats possibles est Safello: une start-up basée à Stockholm dans laquelle Barclays a investi en début d’année.

L’exode des riches

De nouveaux chiffres publiés cette semaine suggèrent qu’un nombre croissant de français à haut revenus quittent le pays, tandis que plusieurs observateurs blâme un taux d’imposition trop élevé parlant d’une véritable « fuite de capitaux ».

Un total de 3 744 personnes ayant gagné 100 000 euros par an ou plus ont quitté de France en 2013, une augmentation de 40 pour cent par rapport à 2012 selon l’office national de collecte des impôts.

En outre, 659 personnes ayant gagné 300 000 euros ou plus sur un an ont dit « au revoir » en 2013, une hausse de 46 % sur l’année précédente. Par comparaison, le taux de migration sur l’ensemble Français en 2013 a augmenté de 6 % seulement.

Baisse d’impôts à venir en 2016 selon Hollande

Le Président Français Francois Hollande a promis aux ménages qu’ils bénéficieraient de réductions d’impôts l’an prochain, « quoi qu’il arrive », grâce à une reprise de la croissance économique.

« Il y a déjà des réductions d’impôts à venir… Je veux continuer La croissance économique sera plus forte en 2016. Donc il y aura des baisses d’impôts en 2016, quoi qu’il arrive, » a déclaré Hollande aux journalistes lors d’un voyage de presse dans le sud-est.

« L’ampleur de la coupe dépendra du taux de croissance, que nous pouvons réaliser en 2016, » a-t-il dit, confirmant des propos tenus dans une interview avec les quotidiens régionaux publiés durant la nuit.

La restructuration bancaire va amplifier la récession économique

Le plan retenu par le gouvernement, en accord avec les autorités européennes, est plus radical que le premier, rejeté par le Parlement chypriote. Il fait craindre la fin, en Europe, du dogme « too big to fail« .

Chypre a choisi. Le gouvernement chypriote a voulu faire échapper ses concitoyens, mais surtout les non-résidents, essentiellement russes, à une taxe bancaire, incluse dans la première ébauche du plan d’urgence rejeté par le Parlement de Nicosie. Le gouvernement a donc opté pour une solution qui concernera moins de déposants, mais dont le coût sera encore plus élevé pour ceux qui seront concernés.

Investir dans le forex, mais pas n’importe comment

forex

De par ses nombreux atouts, le marché des devises, ou Forex (Foreign Exchange), séduit de plus en plus les particuliers. Les offres de courtage pullulent, appâtant le chaland attiré par le puissant effet de levier. Pour éviter les mauvaises surprises, suivez les conseils de professionnels agréés.

La guerre des devises

Shinzo AbeLe premier ministre japonais Shinzo Abe a imposé à la Banque du Japon de franchir un nouveau degré dans son aventurisme monétaire. Plusieurs facteurs ont facilité cette mise sous tutelle de l’institution monétaire nippone : la situation économique du Japon est difficile, mais, surtout, tous les pays, sauf la zone euro, sont entrés dans un nouvel épisode de  » guerre des devises « . Chaque banque centrale tente du mieux qu’elle peut de faire reculer sa devise afin de stimuler son économie.

Les pays en guerre

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, depuis des années, tentent de manipuler leurs changes. Le Japon et la Chine ont récemment repris cette politique. Même la Suisse, contrainte et forcée, a adopté des mesures fortes et payantes pour juguler la hausse de sa devise, portée par la montée de l’aversion au risque lors de la crise souveraine en Europe. La zone euro ne serait pas totalement absente de ces arrière-pensées, quoi qu’en dise la Banque centrale européenne (BCE).

Le coup de pouce aux entreprises du gouvernement Ayrault

Outre les mesures de lutte contre les abus et la fraude fiscale, la loi de finance rectificative 2012 prévoit de nombreux amendements notamment en faveur des entreprises, prorogeant certains crédits d’impôt et mettant en place le nouveau crédit d’impôt pour la compétitivité. Ces amendements adoptés rapidement par la majorité des députés répondent à la fois aux volontés du gouvernement de rendre les entreprises françaises plus compétitives mais symbolise aussi la « retraite » du gouvernement Ayrault face aux entrepreneurs pigeons.

Loi de financement de la sécurité sociale 2013 – Hausse des cotisation pour les autoentrepreneurs

La loi de financement, adoptée il y a plusieurs semaine, vient finalement d’être publiée au  Journal officiel. La publication a été retardée en raison de la saisine du Conseil constitutionnel par 60 sénateurs et 60 députés. Ce dernier devra statuer sur le respect ou non de la constitutionnalité du texte. Sans attendre, nos chers députés voici les principales mesures :

Payer ses impôts en nature

La dation est un moyen permettant aux contribuables de régler en nature tout ou partie de certains de leurs impôts (ISF, droits de donation, droits de succession, ou encore droit de partage). Peuvent ainsi être proposés à l’Etat des oeuvres d’art, des objets de collection (ou tout autre document ou livre à haute valeur artistique ou historique) et certains biens immobiliers (bois, forêts ou espaces naturels pouvant être incorporés au domaine forestier de l’Etat, ou situés dans certaines zones littorales).

Testament-partage transgénérationnel

Le testament-partage permet qu’une personne réalise soi-même le partage de ses biens personnels, présents et/ou futurs, entre ses descendants.